Category

captcha

Close Panel

Forum « Transform Africa 2013 » : combler la fracture numérique sur le contient

by Admin | 11th novembre 2013

Convoquée à  l’initiative du Gouvernement  rwandais et du Secrétariat Général de l’Union Internationale des Télécommunications(UIT), Kigali a accueilli les 28 et 29 octobre 2013 un Sommet sur les Technologies de l’information et de la communication (TIC), dénommé « Transform africa ».

Placé sous la présidence d’honneur du président rwandais, Paul KAGAME, ce sommet dont le  thème est : « The Future Delivered Today » (le futur se prépare aujourd’hui) a connu la présence de six autres chefs d’Etat : les présidents Ibrahim Boubacar KEÏTA (Mali), Ali Bongo ONDIMBA (Gabon), Yoweri MUSEVENI (Ouganda), Salva Kiir MAYADIT (Sud-Soudan) Uhuru KENYATTA (Kenya) et Blaise COMPAORE (Burkina Faso).

A l’occasion de l’ouverture officielle du sommet qui a regroupé plus d’un millier de participants, le 29 octobre 2013, les différents intervenants ont unanimement reconnu la nécessité d’utiliser les TIC au service du développement, notamment par la mise en place de puissantes bandes passantes. Le secrétaire général de l’UIT, Hamadoun TOURE, a rappelé qu’en 2007, son organisation avait nourri l’ambition de connecter toute l’Afrique aux TIC. Les engagements pris sont, selon M. Touré, en train d’être mis en œuvre pour une généralisation des larges bandes à travers le continent avec l’accompagnement politique des Chefs d’Etat.

Pour le patron de l’UIT, l’industrie des technologies est un moyen efficace de développement. Il estime que le vieux modèle de développement basé sur la charité ne marche pas. Il faut dès lors changer de stratégie en s’engageant dans une nouvelle dynamique de transformation de nos modes de vie grâce aux TIC. Pour cela, il faut connecter le continent, le transformer en innovant continuellement. C’est le sens même que l’UIT donne à cette rencontre de Kigali, a précisé Hamadoun Touré.

La rencontre de Kigali a été également une opportunité pour les acteurs du secteur privé et les différents gouvernements de renforcer le dialogue et le partenariat gagnant-gagnant en vue de permettre à l’Afrique de tirer les meilleurs profits socioéconomiques des technologies de l’information et de la communication.

Le Burkina Faso, à travers le Président Compaoré, a profité de l’occasion pour réaffirmer ses grandes ambitions en cours de mise en œuvre pour mettre les TIC au service du Bâtir, ensemble, un Burkina émergent…

One Response to “Forum « Transform Africa 2013 » : combler la fracture numérique sur le contient”

  1. Déc 2nd, 2013 :

    participation of transformafrica2014

Leave a Reply

Name (Required)

Email (Required - will not be published)

Website

Message (Required)


Hit Counter provided by Skylight